Vasouy-Plage retour sommaire

Mi-carême 1900 : Vasoui-Plage

La soirée de la Mi-carême a été à Honfleur, jeudi denier, l’occasion d’une animation extraordinaire, sans précédent assurément dans les annales Honfleuraises. 
Les efforts individuels des groupes traditionnels, qui méritent certainement des encouragements et des éloges, n’ont pu obtenir leur succès accoutumé, tant l’attention de la population tout entière se trouvait portée vers la gare, où devait débarquer la municipalité de Vasoui-Plage escortée de son régiment de pompiers et suivie de sa société de musiciens.
La place de la gare était noire de monde à huit heures du soir. Les « indigènes » de Vasoui sortent de la gare, aux joyeux accents de leur symphonie, acclamés par la foule, à l’heure militaire car il n’y a pas lieu de tenir compte de la demi minute de retard.
Nous devons cependant une explication pour cette demi minute. Le train extraordinaire de « Vasoui-Plage » arrivait à la hauteur de la Roche-Vasoui, lorsque la machine s’arrêta presque subitement. On parlait d’un défaut de fonctionnement d’une tige de piston. Renseignements pris, la tige faussée de piston n’était pas de la locomotive mais celle du piston d’un des musiciens.
Le rapide reprit, dès lors s course jusqu’à Honfleur, où il arriva sans encombre. Toute la ville, nous l’avons dit, était dehors. C’est par milliers de personnes que les rues du parcours se trouvaient envahies. Des lignes interminables de curieux se formaient sur les trottoirs, bien avant l’arrivée du cortège.
Le succès, nous n’avons pas besoin de dire, a été considérable, et tel que la foule n’a jamais été plus compacte aux grands jours de liesse publique.
Le garde-champêtre de « Vasoui-Plage » ouvrait majestueusement la marche. Le Maire, très digne, était entouré de son conseil municipal, endimanché. Les pompiers avaient amené leur « pompe », un bijou qui illustra jadis ce bon monsieur PURGON. 
Le capitaine des pompiers, fier comme d’Artagnan, avait l’insigne honneur de conduire la rosière. Et tout cela au milieu de flots d’harmonie dont la symphonie de « Vasoui-Plage » inondait la ville.
Place Saint Léonard, une remise solennelle de décorations eut lieu, appuyée de discours bien sentis sur les mérites de chacun. « Vasoui-Plage » avait littéralement mis à sec ses ordres de décorations qu’il ne prodigue que dans les grandes circonstances.
Partout, même enthousiasme, partout, même accueil chaleureux. Bien avant l’arrivée du cortège, la place de la Mairie, où devait alors lieu le couronnement de la rosière, était prise par la foule. Impossible d’y circuler.
Nous ne décrirons pas toutes les cérémonies, plus solennelles les unes que les autres, dont nos hôtes de Vasoui nous ont gratifiés, les discours, les chants, les danses du bataillon de pompiers à la mode Vasouiaise, un genre très original, les colonnes de notre journal n’y suffiraient pas.
Constatons que de huit heures du soir à onze heures et demie, la promenade des naturels de « Vasoui-Plage » n’a eu lieu qu’au milieu d’une longue série d’ovations. Le matin, les échos nous apportaient encore, un peu affaiblis, les airs en vogue chez nos visiteurs.
A ce sujet, nous avons à remercier tout spécialement la municipalité, la musique, les pompiers et la rosière de leur aubade et de leurs vivats.
Qu’ils nous permettent, à notre tour, de leur souhaiter longue vie et un défilé interminable de Mi-carêmes, avec une petite pointe d’égoïsme local : celle de les voir revenir l’an prochain à Honfleur, pour nous faire passer de joyeux moments, en échange de nos applaudissements.   

La municipalité et les membres du défilé officiel de « Vasoui-Plage » remercient vivement les habitants de leur sympathique accueil, ainsi que les personnes qui ont bien voulu allumer des feux de Bengale sur leur passage ou leur souhaiter la bienvenue par des illuminations spéciales, pour la délégation de Vasoui-Plage.
Le Maire, Henri LUCAS
Le capitaine des pompiers, Marius LEFEVRE
Le chef de musique, A. CHERON
La rosière, le rosier et messieurs LANGIN, AMAURY, VEYRAT, LINTZ, VILLIONS, LEGARSMEUR.

La sortie de demain

 Demain dimanche, la municipalité de « Vasoui-Plage » convoque de nouveau les membres de Jeudi pour une heure et demie de l’après-midi, au lieu habituel de réunion.
Nous croyons savoir que le corps municipal de « Vasoui-Plage » toujours accompagné de ses musiciens, des pompiers et de sa rosière, unique au monde, doit aller à La Rivière Saint Sauveur.
Au retour, de nouvelles aubades seront données en ville, dans les deux quartiers de Saint Léonard et de Sainte Catherine. Le soir, si le produit des collectes le permet, une retraite aux flambeaux, monstre, exceptionnellement brillante, défilera dans les rues.
De nouveau, nous dirons aux hôtes de « Vasoui-Plage » : SOYEZ LES BIENVENUS !

E. D.
Journal de Honfleur du 24/03/1900

NB : Le Comité Vasoui-Plage fut ensuite transformé en Comité de la Gaieté Honfleuraise. 

  Agence de création graphique  - Begatto Kitchen, Paris - Web Design